Fiche technique
Film allemand
Date de sortie : 5 Janvier 2005
Titre original : Downfall (Der Untergang)
Genre : Drame, Historique
Durée : 2h30
Scénario : Bernd Eichinger
Photo : Rainer Klausmann
Avec Bruno Ganz, Juliane Kohler, Alexandra Maria Lara

Synopsis :
Berlin, avril 1945, Hitler et ses généraux sont retranchés dans le bunker des jardins de la chancellerie. Au dessus de lui, les bombardements se font de plus en plus destructifs et les Russes sont aux portes de la capitale du Reich.
Traudl Junge, jeune munichoise est embauchée pour être la secrétaire du Führer. Malgré l'atmosphère de fin de règne, elle décide de rester auprès du chef.

Mon avis :

Contrairement à ce qu'a pu dire Claude Lauzmann Hitler n'apparaît comme un brave gars dans ce film remarquable par sa froideur et la rigueur teutonne de sa réalisation. En même temps, c'est l'occasion pour les allemands d'avoir un regard critique sur leur passé si lourd à porter, et de ne pas rester dans la prostration. Bruno Ganz est un impressionnant, dictateur à la fois diabolique, parkinsonien et tendre pour sa secrétaire... et son berger allemand (le chien ne fait pas de chichi sur l'origine des croquettes lui...). L'atmosphère est lourde et on a l'impression d'être dans cette ville où les SS et les fidèles tuent à tour de bras, où les bombes sifflent aux oreilles.
Un jeune personnage dans ce film semble tout droit sorti de Allemagne année zero de Rossellini et l'on se rend compte de la chance que l'on a de vivre à notre époque. Le dernier mot revient à celui qui dans sa folie destructrice a mené le peuple allemand au fond du gouffre. Eh oui, monsieur Lauzman, personne n'a dit qu'Hitler était un enfant de choeur, il était bien diabolique même si la guerre a eu le mérite de nous apporter 60 ans de paix après de telles souffrance en ce XXe siècle.

"Si la guerre est perdue, peu m'importe que le peuple périsse. Ne comptez pas sur moi pour verser une seule larme. Il ne mérite pas mieux." Adolphe Hitler.

Note : 8.5/10